Tout savoir sur l'Alcalinité de l'eau ?

77 Vues 0 Aimé

L’entretien régulier de l’eau de la piscine est assez important pour garantir aux baigneurs d’excellentes conditions de natation. Cet entretien permet de s'assurer de l’équilibre de l’eau. Et pour s’en assurer, trois éléments sont à vérifier : l’acidité (pH), la dureté (th) et l’alcalinité (TAC). Le dernier élément est étroitement relié aux deux premiers et c’est d’ailleurs de lui que nous allons parler dans cet article. 

L’alcalinité de l’eau d’une piscine : de quoi s’agit-il ?

Encore appelé TAC, l’alcalinité de l’eau d’une piscine indique le taux de bicarbonates et d’ions carbonates contenus dans l’eau de la piscine. Le taux d’alcalinité de l’eau de votre bassin doit être couramment connu parce qu’il influe sur l’acidité de celle-ci. 

Ainsi, à l’aide d’une bandelette colorée ou d’un testeur d’eau électronique, il est possible de déterminer la valeur du TAC qui est exprimée en degrés français (°f), en partie par million (ppm) ou en mg/L. 

cta-blog-alcalinite-tac.gif

Quelle est l’importance de l’alcalinité de l’eau de la piscine ?

Dans le processus d’analyse de l’eau, il faut s’assurer de son équilibre et de sa qualité. Cette analyse prend en compte la mesure du pH, du th et du TAC. 

Le TAC ou titre alcalimétrique complet, objet de notre étude, permet de mesurer le pouvoir tampon de l’eau. Le pouvoir tampon de l’eau n’est autre que la capacité de l’eau à limiter les variations du pH provoquées par les acides. Ainsi, plus l’alcalinité est élevée, plus le pH est stable. 

 Lorsque cette acidité est basse, l’eau devient acide et peut créer des allergies ou des des maladies cutanées aux utilisateurs. Elle peut même détruire les équipementd et accessoires qui y seront. Lorsqu'elle est trop basse, elle peut créer la prolifération des algues à l’intérieur du bassin. Afin d’éviter cette fluctuation du pH et la perturbation de la qualité de l’eau, il faudra donc maintenir son alcalinité à un niveau stable. Il peut néanmoins arriver que le taux d’alcalinité soit trop bas ou trop élevé. Sans l’un ou l’autre des cas, des conséquences vont se manifester. 

Alcalinité trop basse ou trop élevée : quelles en sont les conséquences ?

La valeur normale de l'alcalinité est comprise entre 80 mg/L et 120 mg/L. Cet indice n’est pas unanime. Certains professionnels le préfèrent tandis que d’autres préfèrent le °f ou le ppm. Il advient des cas où ce taux après évaluation est trop bas ou trop élevé. 

Lorsque le taux d’alcalinité est trop bas, le pH devient instable, l'eau du bassin est incontrôlable. On assistera à une variation permanente du pH face à n’importe quelle situation comme la survenue d’une pluie, un ajout d’eau ou la présence d’un nombre élevé de nageurs. Ce qui va créer des risques comme la prolifération des algues ou encore le dépôt de calcaire dans le fond du bassin. 

Par contre, lorsque le taux d’alcalinité est trop élevé, il est presque impossible de stabiliser le pH. On remarque bien assez tôt le changement de la couleur de l’eau qui peut virer vers le blanc, la présence accélérée des algues et le dépôt de calcaire. 

Dans l’un ou l’autre des cas, l’utilisation de la piscine devient presque impossible. 

Alcalinité de l’eau de la piscine : comment la faire baisser ou l’augmenter ? 

Lorsque le taux d’alcalinité est trop faible ou trop haut, l’eau de la piscine est totalement modifiée. Elle devient inutilisable. Il faudra dans l’immédiat procéder soit à la diminution ou à l’augmentation du taux. 

bandelettes ph TAC

Augmentation de l'alcalinité de l’eau de la piscine 

Lorsque le taux d'alcalinité est trop bas, l’idéal serait de l’augmenter. Pour y parvenir, l’ajout à l’eau de quelques produits chimiques dont le bicarbonate de sodium s’avère nécessaire. Par ailleurs, chacun de ces produits devra être adapté pour l’augmentation du taux d’alcalinité. 

Diminution du taux d’alcalinité de l’eau 

Pour procéder à une réduction de l’alcalinité de l’eau, il faut qu’au préalable ce taux soit assez élevé après la mesure. Pour y parvenir, il existe des réducteurs de pH ou des produits acides comme l’acide chlorhydrique ou bisulfate de sodium qu’il faut ajouter à l’eau de façon progressive. Une seconde méthode plus naturelle et sans risque est de procéder au brassage de l’eau. C’est une méthode qui consiste à faire évacuer tout le gaz carbonique contenu dans l’eau et l’enrichir en oxygène. 

Il est fortement déconseillé de procéder soi-même à la correction de l’alcalinité de l’eau. Faites appel à un professionnel pour effectuer le traitement. Dans le cas échéant, en cas de doute, demandez conseil à votre pisciniste. Ce dernier saura comment effectuer le dosage des produits en fonction des degrés de chaque situation. Il vous renseignera également sur les risques que vous encourez ainsi que les baigneurs des spas lorsque la piscine est utilisée pendant le traitement. 

Si votre problème ne concerne pas le calcaire ou l'alcalinité, il est possible que vous vous interrogiez sur les produits de traitement des piscines, et notamment l'emploi de oxygène actif ou brome, n'hésitez pas à consulter nos guides d'entretien pour les piscines hors-sol afin de répondre à toutes vos questions.

cta-blog-alcalinite-tac.gif

Ce blog vous a-t-il été utile?

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires

Blog navigation

Derniers articles